Routes Estivales 2 - Arreau - Cap de Long

17 juillet 2016

C'est l'été, il fait chaud, très chaud, on en profite pour aller prendre un peu de fraîcheur en altitude, avec une deuxième sortie route pour cette période estivale.

Une belle balade montagneuse de plus !
Beau temps parfait ce dimanche. Idéal pour aller faire
quelques cols des Hautes (et merveilleuses) Pyrénées du côté
de Saint Lary Soulan.

On est pas nombreux au petit matin à Arreau.
4 seulement avec Martine, Alain, Jacques et moi.
Certains ont du oublier de mettre le réveil, y manque du monde !!



125 km de prévu, ou moins selon l'envie au fil de la journée. Côté dénivelé ça va grimper un peu. Environ 300 m au moins, j'ai pas trop calculé en fait. je trace un circuit et ensuite on voit à la fin.

8h20 on se met en mouvement. Pas de pré chauffage, ça enquille direct par le Col d'Aspin. une douzaine de km pas trop durs et qui se montent dans un très beau décor de montagne. Superbe tout le long, et en mode balade, on en profite un max.
Quelques vélos qui montent en même temps, mais y a pas foule.
Tout en haut, le col est squatté par les vaches et quelques touristes. La vue est superbe avec le Pic du Midi en face.
Temps splendide aujourd'hui, la journée sera top.

On descend jusqu'à Payolle. Belle route facile.
En bas c'est à gauche vers la Hourquette d'Ancizan. 9 km de montée.
Encore une très belle bosse, au bord du lac d'abord, en forêt ensuite avant de passer dans les premiers pâturages, et enfin après une mini descente, la dernière partie dans les estives proches du col.
C'est toujours excellent pour les yeux et plutôt facile pour la grimpette.
Ce col est très fréquenté par les cyclistes et les touristes par beau temps. Et il vaut mieux le monter de ce côté, pour le panorama permanent.



La descente sur Ancizan vient reposer les jambes sur une bonne dizaine de km.
En bas une fontaine permet de reprendre de l'eau. Ça chauffe aujourd'hui.

Direction Saint Lary par les petites routes. Traversée du village, on poursuit vers l'Espagne jusqu'à Fabian. Une route large au bord de la Neste, avec plein de bagnoles, inévitable pour aller chercher la bosse suivante. Profil montant légèrement pendant dix km environ. Ça passe vite.

Au petit bourg de Fabian, on prend sur la droite la petite route qui va bien, pour monter jusqu'au Lac de Cap de Long.
Une longue montée de quatorze km. Niveau de difficulté très supportable, avec pas mal de petits passages où on peut récupérer quelques centaines de mètres. C'est irrégulier comme difficulté.
Le début un peu encaissé dans les parties boisées, se découvre ensuite vers la moitié.
Il y a plusieurs séries de virages tout au long de la montée, ils sont empilés les uns sur les autres en véritable serpentin, et ils ont tous un nom (Écureuils, Myrtilles... ), et c'est superbe à gravir ces torsades naturelles. en plus de rendre la montée plus intéressante encore.



A partir de la route d'accès au Lac d'Orédon, les décors sont plus minéraux, sur toute la réserve naturelle du Néouvielle.
Depuis le milieu environ, quand ça se découvre un peu, on aperçoit très haut le barrage du Lac de Cap de Long. Ben oui faut aller tout là-haut !
Entre une 1h15 et 1h45 en moyenne pour passer l'ensemble de la difficulté.
Le temps superbe aide bien aujourd'hui. Dans la vallée il faisait déjà chaud, mais à mesure qu'on grimpe, c'est la température idéale.
Une grimpée à faire par beau temps de préférence. On est en plus très souvent à l'ombre tout le long.

L'altitude d'arrivée est à 2150 m. Décor magnifique depuis là-haut.
Le dernier km est splendide avec une route taillée dans la masse, qui déroule ses quelques derniers lacets tout contre le mur du barrage. C'est par là qu'il y a les plus fortes pentes de cette longue montée.



Et puis quand vous êtes au bout sur le barrage, il y a un bistro, et rien que pour ça il faut monter.
Bon, l'humeur et la sympathie du patron est vite à oublier. Faut qu'il change de boulot le gars! Être commerçant et antipathique, j'arrive toujours pas à comprendre !!
Mais une boisson en terrasse au bord du grand lac est vraiment appréciable à cet endroit.

Après une longue pause, c'est l'heure de replonger dans la vallée.
La descente est rapide, on rejoint le village de Fabian, et on file vers Saint Lary tout aussi vite.

Partez pas c'est pas finit !! 
Il nous reste encore une belle petite bosse sur le final de ce parcours.
A l'entrée de Saint Lary, cap un peu à droite ça commence à monter légèrement vers le Col d'Azet. 
La chaleur est intense, au dessus de trente degré. On va se faire rôtir pendant une petite dizaine de km complètement à découvert.
Il y a deux km gentils jusqu'à la sortie de Sailhan. Ensuite les huit derniers, qui passent par Estensan et Azet sont du genre plutôt rudes. La pente alterne entre 8 et 9 %.
La grosse chaleur rend l'ascension encore plus fatigante, et vous avez le temps de contempler le paysage qui va bien par ici encore. C'est vaste et dégagé sur toute la vallée d'Aure.



En face au loin sur l'autre versant,  l'infernale montée du Pla d'Adet. 
Heureusement qu'on a pas pris cette option aujourd'hui. 
Une pente diabolique et une fournaise côté température. Un véritable enfer quoi !

Au Col d'Azet, fin des hostilités. y a plus qu'à se laisser glisser sur le Lac de Loudenvielle.
Une descente sympa tout en virages. 
Au village de Génos on garde  la route principale pour rentrer au plus rapide. Le vent de vallée remonte l'air chaud et c'est vent de face plutôt fort. Faut pédaler encore malgré le profil descendant.
Une bonne douzaine de km pour rejoindre l'arrivée.

Le compteur affiche 130 km et 3800 m de positif !!! Grosse balade !
Dans ce sens le parcours est optimal et surtout, splendide. 
L'Aspin et la Hourquette sont parfait pour le début. 
L'approche et la montée du Lac de Cap de Long sont copieuses et magnifiques.
L'Azet en dernier est très dur si vous êtes un peu juste, à cause de l'accumulation des difficultés, et en plus la chaleur vous crame. Très bon pour travailler le mental sur la fin. Faut pas lâcher.



Donc au final une super promenade bien rude, qui m'a vraiment plu dans ce sens.

Sur la route du retour, arrêt à Sarrancolin pour manger quelques cochonnailles, des cabécous, des melons, des légumes variés et colorés, et des rouleaux de printemps.  
Le hasard faisant bien les choses, on était positionné en face d'un bistrot. 
Mode réhydratation activé.

Voilà pour la petite journée montagne. 
Merci pour la balade et à la prochaine.


► Strava -          Routes Estivales 2 - Arreau - Cap de Long



130 km - 3800 !!! Un bon concentré de dénivelé






Alain - Martine - Première bosse






Jacques dans l'Aspin






Contemplation






Aux abords du Lac de Payolle






Dans la Hourquette d'Ancizan - Derniers km






Dans la vallée






Au bord du Lac d'Orédon






Superbe décor






Lac d'Orédon depuis le barrage de Cap de Long






Un sentier tentant - Au départ du Col d'Azet






Passage du Col d'Azet






Grosse soif






Ravitaillement final

Causerie :

  1. Une belle journée...vive l'été!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Yves pour ces très belles photos. Le problème c'est qu on ne te voit pas, 😞
    La prochaine fois je pense à t emprunter ton appareil. Là, j'ai proposé juste une fois pour une photo de groupe , on s est dit plus tard. N après on était trop cramés. On peut mieux faire..

    RépondreSupprimer