8 septembre 2019

Saint Micheloise Off

Salut à tous et bonjour l'ambiance 😊 !
Quoi ! Comment ?!  Pas de Saint Micheloise en 2019. Argh ! Damned ! Que passa ?!!

Fausse alerte ! La Saint Micheloise a finalement bien eu lieu.

► Strava - Saint Micheloise off


Et encore une fois le déplacement à Cours s'est révélé très bon.

Officiellement l'organisation de cette épreuve ne pouvait se faire pour diverses raisons en 2019, après 17 ans de bonheur quand même, ce qui n'est pas rien.
Mais quelques irréductibles gaulois, réfractaires ou pas comme dirait l'autre, ont pas pu s’empêcher d'y remettre les roues cette année encore, et qui sait si ça va pas continuer cette histoire dans le futur.
J'en connais qui sont déjà partants.

Donc à l'initiative d'Adrien qui habite sur place, certainement juste au bord du premier single, nous voilà informé que ça va taquiner du sentier sauvage, de bon matin du côté de Cours.
Je le sens bien le plan improvisé.
C'est parti pour une Saint Micheloise en mode off.

8h du mat environ, pas grand monde sur les routes encore, la campagne lotoise est paisible. Par contre dans le petit village départ, ça s'agite de plus en plus sur le parking habituel.
On saura jamais vraiment combien on était exactement, mais c'est pas grave. On retiendra au moins Adrien et les quarante bikers 😊.
Quelle troupe !
C'est bon de retrouver les potes et d'en connaitre d'autres.
La météo sera impec. Beau temps pas très chaud, idéal pour rider en fin d'été.



Parcours de 40 km (pas très long c'est impec). Côté dénivelé positif, personne va être surpris vu ce qui était annoncé et c'est donc sur du costaud qu'on va progresser. Entre 1700 et 1800 m, ça va grimper velu certainement.

8h45 tout le monde est prêt, ça déroule.
Le joli peloton traverse le village et sans surprise on s'engouffre rapidement dans un sentier pour la première descente.
Et c'est parti pour un coup en bas, un coup en haut. Je descends, je grimpe, je replonge, je rempile pour une bosse, etc etc. Et dans la bonne humeur du troupeau bien entendu !
Les premiers km sont balisés en plus.

Première bosse gentille, profitez en 😊. Les suivantes seront coriaces, avec quelques passages en portage.
Dès qu'on remet le bike en position de descente, là on se croirait vraiment à la Saint Micheloise. Que du bon partout. De petites traces qui semblent nouvelles dans les travers au dessous du village.
On passe une petite boucle de cinq ou six km, avant de continuer.
Km 9, sur un bord de route en longeant la petite rivière le Vers, il faut pas manquer le sentier planqué qui remonte costaud avant de replonger peu après.
On est un paquet donc la progression est plutôt calme. Et ça roule forcément dispersé, en groupe plus ou moins nombreux. 

En fond de vallée, on navigue autour du lieu dit Gironde, histoire de chopper une bosse et une descente de mieux.
Et comme chaque année, c'est un grand plaisir de retrouver sur ces circuits, ces superbes sentiers de buis moussus qui sont autant de tunnels verts. On en a visité encore quelques uns.

Km 17 la surprise du jour ! Une petite clairière au calme, un petit lavoir, une bagnole, et quoi d'autre ? Eh ben un ravito pardi ! Mais pas un petit ravito léger ou rachitique. Non non un vrai de vrai, pour au moins une centaine d'affamés.
C'est toujours bien soigné dans le coin les buffets champêtres !
Il y a de tout sur la table, y a qu'a voir les photos, mais il semblerait que les rillettes se détachent largement en tête des produits ingurgités. Et vu qu'on est pas pressé, autant en profiter un long moment en attendant que tout le groupe se reforme.
Bravo encore pour cette étape gourmande !



Allez go pour une montée descente de mieux. La bosse rude, normal. Y a un bout en poussage si je me souviens bien. Et la descente caviar à suivre, normal aussi. Tout ça pour arriver au Moulin de Maquefave.

Pour remonter ça se passe sur un chemin. C'est plus tranquille ce coup ci la bosse. Faut quand même appuyer, mais ça se roule bien.
Nouvelle descente sans tarder, avant de continuer pour rejoindre la partie en bordure d’autoroute sur des secteurs globalement plus roulants.

Km 30, après un second passage sous l'A20, il nous reste dix bons km encore. Pas loin de 13 h à l'horloge. Les groupes sont toujours plus ou moins dispersés. Adrien nous fait couper court pour pas rentrer trop tard. On aura shunté une boucle de 5 km. 
Avec le recul, le final n'était pas si long en temps et on aurait donc pu le faire. Bravo à ceux qui ont poursuivi jusqu'au bout.

Sur la dernière partie on passe une belle petite descente, plus ou moins visible, et bien remuante.
Le village de Saint Michel de Cours est un peu au-dessus. Y a plus qu'à y grimper par une petite bosse.
On va retrouver le parcours un peu plus loin, pour se faire une descente bien ravinée. Des ornières balèzes, des plaques de roches, des goulottes esquintées, c'est tendu un peu là-dedans, mais ça me plait toujours ces passages tranchants.

Un km et demi environ pour rallier l'arrivée. On s'enfile direct vers un ultime sentier sous les buis, et un peu plus loin c'est la montée finale vers le village.
Vers 13h30 à peine, on en termine avec 35 km et 1400 m de dénivelé. Près de 4h45 de temps total.



Pour le ravitaillement final, il y a presque une glacière dans chaque bagnole, donc on va manquer de rien. Ah si tiens, y avait pas d'orangina, ni de jus de fruits !! Ce sera juste le gros loupé de la sortie 😅. Obligé donc de taper dans la bière et le rosé.
Belle séquence finale ! Et après ça on peut rentrer tranquille, la journée aura été très complète.

Cette version de la Saint Micheloise laissera encore une belle trace dans les mémoires. 
Question parcours on a été dans la belle tradition de Cours Vtt, avec un circuit bien costaud en bosse, et bonnard en descente. 
La distance est impec, il faut pas plus pour une balade de ce genre, et avec un groupe en surnombre.
Et bonjour l'ambiance encore une fois 😊 !

Les félicitations et les remerciements vigoureux, il faut les adresser à Adrien, qui a réussi à mobiliser quand même un bon gros troupeau d'une quarantaine de joyeux lurons.
C'était quasi une organisation à lui tout seul.
Outre la préparation, il a aussi assuré le suivi du parcours pour pixeliser un maximum de photos dans les endroits stratégiques.

Bravo et merci.

Il fallait y être dans cette première aventure hors cadre. 
S'il y a une suite, faudra pas me le dire deux fois.
A la revoyure à tous.
Vive le Lot !



Adrien qui a tout prévu, sauf que ça allait être encore mieux que prévu 😊





Le parking blindé de véhicules léger




Départ de troupe





Vite vite on s'engouffre dans les singles lotois





Ambiance gauloise dans les sous bois





Quelques poussages sur les premières bosses





Une grosse partie de la troupe





Ou j'ai foutu mon vélo moi ?!! 😊





Peloton vert





Un peu de roulant en montant, ça fait du bien





La surprise du jour. Un ravito sensass





Un talus à dévaler et le photographe qui veille 





Vive le single lotois !





Sur les pistes proches de l'A20





La dernière montée en douceur





Regroupement pour le ravito final





Une belle journée qui s'achève


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire