18 novembre 2018

Sortie Beaujolais

Et voilà ça y est ça recommence !
Le vin nouveau arrive. Il faut ressortir le vtt pour fêter ça gentiment comme chaque année.

Pas possible de faire l'impasse sur un pur produit du club.

► Strava - Sortie Beaujolais - Cahors - Les Igues

Né au début du siècle, aux alentours de Douelle, ce sympathique petit village lotois. La Sortie Beaujolais !
Je vous accorde que du Beaujolais au milieu des vignobles de Cahors, c'est pas commun et presque scandaleux, mais qu'importe on n'a pas le monopole du mauvais goût 😊.

   Photos de Jacques             Photos de Patrick


On embarque donc quelques bouteilles, des cahuetes et pistaches, quelques fromages, un peu de viande séchée, et faut filer en direction du 46 de bon matin.

Habituellement et depuis toujours on pose les roues sur les merveilleux sentiers de Trespoux ou La Rozière.
En 2018, on délocalise vers l'Est de l'autre côté de Cahors. On perd pas au changement rassurez vous ! 
Le petit village de Bégoux est impeccable pour établir un départ-arrivée bien pratique, idéal, et pile poil pour tricoter un parcours XXL sur le plan du plaisir.
40 km à faire avec environ 1200 m de dénivelé. C'est ludique très ludique, mais il y a aussi du physique pour passer les collines.



8h15 sur place, le boulanger est passé. Chocolatines, café, Armagnac (si si je déconne pas) pour plus tard.
Cette année y a foule encore plus que d'habitude on dirait.
22 gugusses joyeux comme des Gaulois autour du banquet final, et fin prêt pour passer une journée extra sans aucun doute.

Un peu après 8h30, la troupe s'agite pour entamer la balade. 
Les sacs à dos sont chargés avec le ravitaillement adéquat bien entendu.
Le circuit est classique, on y va au moins une ou deux fois par an, et on emprunte toujours les multiples belles traces du Roc Cadurcien qui font la tournée des quelques Igues, dissimulées sur cette région des Causses du Quercy. 

Le sentier est la trace dominante sur ces circuits et les petites descentes furtives sont toutes un régal.
Le début du parcours reste aux alentours du Mont Saint Cirq, où on va passer vers le km 10 à peine. 
Au dessus de la ville sur le méandre du Lot, c'est toujours splendide. La pause photo est obligatoire là-haut.
On est en plus vernis avec une journée d'automne extra ! Soleil, température douce, un peu de vent, ciel bleu. Trop fort la météo !



Les monotraces se succèdent pour parcourir les plaines et descendre dans les combes. Le rythme est à la promenade tranquille pour permettre à tous de rester groupé. 
Après avoir serpenté quelques travers et "zigzagué joyeusement" dans la gravière on revient sur les hauteurs au km 14. 
Gaz dans la descente vers Cahors. Miam 😉 ! 
Et puis allez hop amusez vous maintenant sur le sentier du Pech de Litière. Physique cette bosse !
Plus loin c'est la descente sur l'Igue de Laparra qui s'invite au plaisir.

On monte on descend, on remonte on redescend, on perd Michel, on retrouve Michel, et le beau sentier invisible sous les feuilles se transforme en autoroute. Pas grave on passe dessous. C'est plein de flotte tiens au passage cette fois.

De l'autre côté, une petite bosse pour discuter un peu tout en moulinant. 
Pour ceux qui veulent un petit remontant, il y a sur un des vtt (on dira pas lequel) un bidon avec de l'Armagnac. Une petite gorgée de produit ça fait pas de mal !

Allez zou, on pique dans la descente suivante un peu technique, et il nous restera une côtelette dans un chemin avant de relier la super petite sente magique qui plonge sur les deux Igues d'Aujols.
Qu'on les découvre pour la première fois ou qu'on y passe pour la énième, c'est toujours très fort ces passages. Autant qu'impressionnant !



Attation soyons sérieux now !
Ça fait 30 bornes qu'on trimbale les sacs à dos, il va falloir penser à les déballer. Midi et demi bien passé, il était temps qu'on arrive.
Les bouchons sautent vite et la cochonnaille s'étale rapidement. 
Beaujolais et Gaillac dans les verres. C'est du grand classique. On aura du Cahors à l'arrivée.
22 zigues qui boulottent et picolent gentiment au pied des Igues, ça nous donne un espèce de micro climat local, ultra joyeux.
Bon eh... ça c'est du ravito !! Ça duré 40 minutes le bazar. J'aurais parié moins. Le bon temps passe vite faut croire !



La table est levée on remet un coup vers le vtt et on s'échappe pour la suite des festivités.
Quelques compagnons de voyage accompagnent Hervé pour rentrer plus soft par les berges du Lot, tandis que le reste de la troupe va promener les bouteilles vides sur les dix derniers km.
Si la trace reste toujours impeccablement bonne et joueuse, on a aussi droit encore à quelques petites bosses qui se révèlent un petit peu coriaces, surtout après le ravito 😊. 
Mais bon, dans la bonne humeur galopante de la campagne lotoise, on prend le temps de les "apprécier". D'autant que derrière les bobosses, on s'éclate quand ça descend.

Après le passage des buses sous l'autoroute, une dernière montée pas facile et assurément la plus longue du jour, permet de terminer au Pech de la Vignasse et d'aller une dernière fois à la pèche au sentier torsadé qui défile tout seul en roue libre. Enfilades rapides entre les arbres, pour la dernière descente du jour.

En bas, il nous reste un petit bout du GR, le classique petit single ondulant dans le sous bois, et le bord de vignes qui nous ramène au village.

Bravo bien joué ! 40 km au top.
Pas loin de 6h de temps total, dont une grosse heure et demi d'arrêts. 
Du très bon vtt !

Le départ vtt de Bégoux est idéal pour ce genre de journée. 
Le circuit est parfait, et il peut même être allégé sur le final pour ceux qui souhaitent adoucir un peu le retour.
Il se peut que ce village devienne le camp de base de notre sortie Beaujolais pour quelques années maintenant.



Et voilà ça y est ça recommence ! (copié collé du début)
Et ouais encore et toujours ! 
La partie de manivelles finie, une belle variété de produits se dévoile pour garnir la table. L'expression "y a à manger et à boire" est de circonstance on va dire ! 😊
A l'abri du vent au pied de l'église, on se fait pas prier pour partager le pain, le vin, etc etc.
Et si on a eu le soleil toute la journée, il va falloir en reprendre encore, puisque JPR en a amené deux splendides. Un salé et un sucré. Tout simplement délicieux ! Cherchez pas y en à plus.

Les bières et le vin sont pas en reste, et puis si cette année Mitche n'a pas pu être présent, il a pris soin de confier à Guy un décalitre de vin nouveau distillé à Tournefeuille il y a peu.
Le Cavatonton a encore frappé, et on apprécie le geste. Vin nouveau très fruité et léger où on a encore l'impression de sentir la saveur du grain de raisin. Bravo ! Merci Michel.

On s'éternise un peu encore autour du buffet avant de refaire la route du matin.
Belle journée bien remplie ! Comme on aime.

Grand merci à tous pour ce nouvel épisode du Beaujolais.
J'ai pas de certitudes globalement dans la vie, mais on remet ça en 2019. J'en suis certain.

A plus plus.


L'automne tout en couleurs 





Belle journée pour parcourir les jolis paysages cadurciens





Arrivée au Mont Saint Cirq





Fichtre y a du monde !!
Jean Louis - Adrien - Jacques - Hervé - Vincent - Nico - Yvon - Arnaud - Charly

Stéphane - Vincent - Jean Pierre - Fred - Guy - Jean Pierre - Michel - Laurent
Daniel - Yves - Patrick - Freddy - Daniel





Survol de la ville





Gravière en vtt





Gravière en VTTAE





Gravière pédestre





Fin de la descente sur Cahors





Au bord de l'Igue d'Aujols. La plus haute des deux





Le ravito central - Indispensable !





Le nombre sur la bouteille c'est quoi ?
95 % vont penser à un truc du genre grivois ou lubrique.
C'est l'âge du Monsieur 😊
Y a pas de hasard, mais des événements synchronisés





En bas de la dernière descente





Dernière ligne droite





On manque de rien





Les deux soleils de JPR.
Miam !





La cuvée spéciale.
Merci Michel





Du bon temps encore sur le final


2 commentaires:

  1. Tout y à bon, merci d'etre venu comme dit un velosophe connu par chez nous !

    RépondreSupprimer
  2. La Fête du vin nouveau ,un régal !!! . telle un grand cru elle se bonifie au fil des ans.
    Merci les Maillons.

    RépondreSupprimer