Cap Nore Vtt - 65 Km

17 juin 2018

C'est dimanche et le temps est pas trop mal.
Pas trop mal, c'est à dire qu'il ne va pas flotter ! 😊
Vachement rare cette année de pas avoir une météo pourrie le WE. Donc on en profite pour ressortir le bike et filer sur la Montagne Noire.

La CapNore vtt 2018, ça donne quoi ? Ben ça donne bien ! On aura bien fait de s'y recoller pour la 22 ème séance de cette grosse épreuve annuelle.


► Strava - CapNore - 65 km

Depuis 2012, j'y étais pas revenu.
Faut dire qu'on y va souvent sur ses traces vtt, durant l'année. Donc on connait presque par cœur.

Villegly 7h30 du mat les parkings se remplissent de bagnoles. Sur les deux jours, le nombre de participants est de 1700 personnes en tout. Grosse affluence !
Température agréable, un peu fraîche, ciel couvert plus ou moins.
Au club on débarque à 6. J Luc, Jean Louis, Stéphane, Patrick, Benjamin et moi.
Et juste à côté deux compagnons du CPRS, Arnaud et André, plus quelques vieilles connaissances par ci par là au gré du parcours 😊



Sur la base de départ habituelle, on récupère les inscriptions en même temps que le petit déjeuner nous invite à attaquer direct le ravitaillement du matin. Chocolatines, croissants etc c'est complet et bienvenu.

Pour le choix des parcours c'est toujours bien adapté. de 20 à 100 km vous pouvez faire cinq ou six circuits au choix.
Pour nous ce sera 65 km. Largement suffisant pour s'amuser tout le long sans que ce soit trop pénible. Le 100 km déjà fait plusieurs fois, est nettement plus rude.

8h c'est l'heure.
On démarre tranquillement au bord du ruisseau pour la belle série de singles très joueurs. C'est très bon pour un début !
Le circuit s'oriente rapidement vers Villeneuve Minervois. Une trace ondulante sans grande difficulté encore, et bien chargée en monotraces. 
Le terrain est globalement sec tout le long sauf sur quelques passages un peu grassouillets, mais jamais bien longs. Par contre en juin, c'est rare de voir autant d'eau dans les petits ruisseaux. 

Km 10, on commence les premières grimpettes.
Le parcours est sur un profil montant sur 35 km jusqu'au Pic de Nore.
Il y a juste quelques portions descendantes parfois et une petite descente très ludique au delà du Col de la Croix de Sous. Première moitié bien physique pour prendre de l'altitude.



Km 17 on descend un peu vers le ravito 1. Y a foule autour de la saucisse grillée pour tous. Superbe ! Pour se restaurer énergiquement vous avez de quoi faire. Sur chaque ravito ça va sentir la bonne grillade.

On repart un peu plus tard.
Le profil grimpant et usant continue vers le Roc du Tonnerre. Le temps va bien, jamais très chaud et nuageux. Depuis la plaine le Pic est invisible.
Km 24 le Mont Péril, puis le Pic saint Martin, on est toujours en train de prendre du dénivelé positif.

Une piste et quelques virages plus haut on se pose au ravito 2. A peine 30 km.
A table. Ravito garni et beaucoup de monde encore.

Pour la suite c'est une top descente en sous bois. Peu d'humidité, super grip, on s'y régale. C'est juste trop court 😊. 
A partir de là on se met en piste pour la longue montée finale vers le Nore. 5 bons km environ, et peu de place pour la récup et la balade facile. Ça monte assez rude sur l'ensemble. 
Le final se fait sur le GR7.

Enfin on sort sur la route. On n'a pas encore vu l'antenne du Pic, et on la verra quasiment pas.
Sur la dernière partie montante il faut encore faire l'effort pour arriver au pied.
35 bornes et douze cents mètres d'altitude, avec un splendide temps de novembre ! Brouillard, froid, vent. Que du bonheur !
On s'arrête pas. Un organisateur nous estampille la plaque et on se casse fissa vers la descente.
Il suffit juste de perdre un peu de dénivelé pour retrouver le soleil.



On a grimpé 35 bornes (ou presque), et là on va descendre 30 bornes environ. Y aura quelques bosses encore qui font mal, mais la tendance est à la descente. Très bon cette deuxième partie de raid !
On attaque dans le petit bois humide, tout en glisse et en torsades au début avant de filer bien vite vers Pradelles Cabardès. Extra cette longue DH !

Km 41 le ravito 3. Magnifique emplacement au bord du Lac de Pradelles. Les grill tournent à plein régime tandis qu'on poursuit notre régime de saucisses. Bravo encore !

La suite du circuit c'est vers les éoliennes. Un ruisseau bien humide à remonter au début avec des passages techniques et joueurs. Un peu de slalom parfois entre les arbres en parallèle. C'est tout bon, mais ça reste gaillard. Les éoliennes sont à fond avec le zef qui pousse.
On a d'ailleurs vent dans le dos tout le long sur cette deuxième moitié de raid.

Les réjouissances continuent un peu plus loin.
Un piqué direct et remuant vers le Pas de Mounserrat et gaz sur la vieille Voie Romaine. Un must du site ! Superbe ! Et du zef qui pousse fort, autant dire que ça dure pas longtemps ce magnifique passage.



La ciel bien meilleur maintenant en milieu de journée dégage les panoramas, faut en profiter, même si on n'a pas trop tendance à lever le nez tellement on s'amuse follement dans la multitude de singles ludiques qu'on va enchaîner. Et tout ça en descendant bien sûr.
La partie descendante sur Trassanel est connue mais toujours aussi bonne. Ensuite faut se refaire un passage grimpant qui pique aux guibolles. Pas très long heureusement et on a encore des ressources.
On contourne un peu plus loin la Grotte de Limousis, on passe au large de Marmonières et on descend rapido vers Limousis, le tout entrecoupé de mini bosses régulièrement. Un max de monotraces aussi.

Km 54 le ravitaillement 4. 
Une bonne pause, des grillades, des sourires, des bénévoles toujours sympas. C'est bon le vtt !

Remise en route en single svp.
Dix km encore pour s'amuser un peu plus avec toujours de bons sentiers à dérouler. Un final encore très ludique pour terminer ce bon parcours. 

On passe par le pointage à l'arrivée, il est 13h30 environ.
65 km en 6h de temps dont une heure d'arrêt. Côté dénivelé on a 2000 m au final pour les 1800 annoncés.



Sur l'arrivée en attendant que tout le monde rentre, on se met autour de la table pour le repas. 
Une belle façon de conclure la journée.
Manque la bière à l'arrivée. Elle y est mais payante. Vu les tarifs d'inscription FFC, ce serait bien d'en offrir une. Au moins pour enlever la première poussière. 

Très bonne CapNore encore en 2018. 65 km sur une bonne trace physique et joueuse. En manque de vtt cette année, elle était bienvenue pour rouler enfin au sec. 
Merci à l'organisation pour cette aventure supplémentaire.




Une montée, une descente sur le 65 km 😊




Le Yeti, en manque de sentiers depuis la TransV




Départ matinal




Patrick & J Luc pour un roulage tendance furious




Les ravitos bien chargés. Buffet chaud à la saucisse grillée.
Bravo !




J Louis & Benji




En face au loin le Pic de Nore invisible dans la purée




Bonne affluence de riders sur les parcours tout le long






3ème ravito - On retrouve le soleil à Pradelles Cabardès




Juste avant de plonger sur le Pas de Mounserrat




La Voie Romaine - Le top !



Quelques liaisons entre les superbes singles




Sur l'aire d'arrivée ça chauffe maintenant




Un Peugeot vintage, modèle Iseran




Benjamin - Stéphane - Patrick - J Luc et moi
Il est où Maggio ?!


Causerie :

Taper la causette :-)