22 avril 2019

Dérive D'Olt

Jour férié = Vtt       Ben oui on va pas se gêner !
La trace qui va bien aujourd'hui, on l'a faite samedi dernier déjà. On y est retourné pour peaufiner un peu quelques variantes.
Elle se dessine sur les contours du Lot au départ de Douelle.

► Strava - Dérive d'Olt

Le rdv c'est sur le petit parking de la guinguette Antinéa cachée derrière le pont de l'ancienne voie ferrée. C'est parfait pour démarrer. Le bistro est pas ouvert le lundi. on reviendra un dimanche 😊

Un, deux, trois, quatre, cinq, six. 
Le groupe du jour. Vincent, Yvon, Nico, Arnaud, Jeff et moi. 

Ciel un peu gris, bonne température, la météo est correcte pour rouler.
Le parcours est léger et aérien. 40 km 1200 m de positif. C'est tout bon pour pas trop forcer et en profiter.

Les berges de la rivière pour débuter et rejoindre Douelle. On s'attarde pas dans les ruelles pour se mettre de suite à la tâche et grimper sur la hauteur. Un peu de chemin et la route il faut pas deux plombes pour arriver en haut.
Les sentiers en travers de Mader c'est une excellente entrée. 
Un petit tour sur la plaine et gaz dans la descente de la Combe des Fosses. Ça défile ! Total régal ! 

Remontada vers Labouysse pour réveiller les cuisses. Pas long mais sérieuse quand même la côtelette ! Deuxième couche de bonheur dans Rataboul. On l'embobine en mode accéléré bien sûr cette belle descente.

La suite c'est le génial Sentier des Pervenches, une des merveilles du Lot (au moins). J'adore ce passage ! Il vous dépose délicatement à Saint Vincent de Rive D'Olt.
La boucle nous refait monter sur la plaine du Pech. Un peu de route tranquille et un sentier plus coriace vers la moitié. 


Avant de replonger sur le village, on profite d'un point de vue sympa sur la vallée, et puis ça gigote rapidement sous les roues. La descente de la Croix de Cavanié est impec pour réveiller les bonnes sensations. Première partie juste au poil pour remuer la caillasse et pas se bouffer un arbre, et la deuxième moitié plus lisse achève d'élargir la banane.

De retour au près des maisons, il n'y a plus qu'à poursuivre un peu le chemin sur la rive gauche et descendre même au plus près de l'eau sur le petit single qui défile à deux trois mètres du bord. Joli !

20 km à peine on arrive à Luzech.
Tandis qu'Yvon nous quitte pour aller vite fait à l'apéro, on continue sur la route jusqu'au pâté de maisons de Saint Marc. A partir de là ça grimpe plus ou moins. On attrape un joli sentier zigzaguant pour passer une bonne partie de la côte. Très bon ce passage qui shunte la route. Surtout qu'il est soft pour ce qui est des pourcentages de pente.
Un petit dernier km de goudron permet d'atteindre sans forcer (ou si peu) le point de vue de l'Impernal.

Comme samedi dernier, on va maintenant aligner toute une ribambelle de merveilles sur la Cévenne de Caïx. Avec les petites variantes de Vincent c'est encore meilleur. 
Toujours en hauteur dominant le Lot, les sentiers sont extra pour s'amuser. un régal sur sept ou huit km sensass. Très ludique mais aussi avec un côté physique à ne pas oublier. Certains talus sont dispersés çà et là pour faire couiner les cuisses sans modération. 


Km 28 on arrive au petit Col de Crayssac par un bon petit morceau de descente. Et pan en face ! Un single-échelle sur cents trois mètres. Argh ça calme celui là !
Par contre derrière on file vers la longue descente de Lapoujade. Wouh c'est bonnard ! Rapide sur deux tiers et un final bien pentu dans la caillasse et un peu torsadé entre les chênes. Ça fait du bien partout !

En bas on chemine gentil pour aller déguster ce que Vincent appelle "le bonbon". La petite cerise sur le gâteau. 
Une brève excursion hors trace de deux petites bornes pour découvrir le passage furtif et bien planqué des toboggans. C'est un genre de piste de bobsleigh très pentue avec les virages très serrés et bien relevés. Ça passe plutôt bien au premier coup, mais faut faire gaffe car grosse pente qui engage si tu y vas trop fort. Et les arbres sont pas là pour te filer un coup de main. Plutôt un coup d'épaule je dirais 😊. 
Beau boulot pour fabriquer tout ça !

On reprend un peu plus loin le cours normal de la balade. 
Il faut remonter un peu (pas mal même) vers le Pech Redon. Un peu avant la fin, Vincent nous fait découvrir encore un final de bosse en sentier moins sévère que celui de l'autre jour. C'est validé pour la prochaine fois.

Les sentiers continuent sur la plaine pour rejoindre les carrières. Toujours très bons à rouler, ça reste partout de l'amusement permanent.
Km 37 c'est terminé pour les bosses.
On va faire quelques petits sauts sur les murets de pierre avant d'entamer l'ultime descente. Encore une belle variante pour la fin ! 
On défile le long serpentin du sentier pour traverser la plaine. C'est rapide et joueur.
Et plutôt que de prendre la piste boulevard, on met le cap un peu à droite dans un monotrace invisible et vas y qu'on chiale de bonheur ensuite. Rhoo les enfilades sauvages et les petits bonds de cabri sur les empilements de pierres. Extra pour finir !
Bravo les gars de peaufiner ce genre de délires pur vtt.
Pour ceux qui passent dans le coin, oubliez pas de la faire celle là.


Pour finir cette belle sortie, encore quatre petites bornes le long des vignes, des châteaux, de la voie verte et sur le vieux pont.
Un peu avant 13h on en termine.
43 km et 1200 m environ de D+. Environ 4h de temps total pour tourner cette merveille lotoise. 
Belle trace collector qui ressortira chaque année au moins.
Très abordable physiquement pour tous, une distance idéale pour une sortie de groupe, et un amusement omniprésent. Oublions pas le bonus visuel un peu partout sur les alentours. 
Qu'est ce que vous voulez de mieux !

Eh ben un ravito final par exemple tiens je veux.
Et hop c'est magique la table se dresse, les bières apparaissent et tout le reste suit. 
Splendide !

Merci pour la journée et merci à Vincent pour les variantes et les petits plus de la trace qui bonifient tout ça.
J'ai repéré quelques cerisiers en fleurs dans la campagne lotoise sur le bord des champs. Dans un moi ou deux on sera mûrs pour refaire un passage.

A++

Départ à Douelle





Sur les travers de Mader




Arnaud  & Yvon à Luzech




En haut de l'Impernal




Nico avec les bonnes pédales et pas les bonnes chaussures 😊
Pas grave ça roule quand même




Jeff







Vincent




Les derniers km tranquilles




La troupe du jour. Manque Yvon




La faim c'est comme d'hab 😊



5 commentaires:

  1. Super journée de Pâques ! Merci les Maillons Libres

    RépondreSupprimer
  2. Un plaisir de te lire Yves. Et ça a été aussi un plaisir de vous suivre.... de loin.
    Merci pour ta façon élégante de dire comment je vous ai quitté mais il n'y avait pas photo sur votre niveau de forme et je n'avais pas le niveau pour vous suivre. A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait Yvon, les sorties de groupe telle que celle là ou d'autres, on démarre un certain nombre et peu importe la forme de chacun.
      C'est ouvert à tous quel que soit le niveau. Le groupe reste ensemble jusqu'au bout.
      On a le temps et on fait les pauses nécessaires pour que chacun puisse en profiter.
      Tu aurais pu sans problème rester avec nous, et sans que ça gène personne.
      Je comprends très bien ton choix cela dit. Et puis tu connais le coin :-)

      En tous cas, je prévois de revenir, en juin peut être, pour refaire ce petit tour ou pour traquer les singles sur Mercues. Vincent nous a montré la voie dans la dernière descente. Et refaire les descentes de Magic hill ça fait un moment que ça me démange.

      Au plaisir.

      Supprimer
  3. hello, je suis guillaume , un lecteur assidu de votre blog, je serais intéréssé pour faire cette trace, y a t il des autorisations a avoir?
    cordialement .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Guillaume
      Non pas d'autorisation que je sache.
      C'est une super trace lotoise !
      Bon ride !

      Supprimer