Reprise vtt - Caunes Minervois

24 janvier 2015


Remise en selle pour un bon ride costaud du côté de Carcassonne.
Ca fait du bien de se replonger dans une trace vtt bien remplie en sensations. La route c'est bien pour entretenir la forme, mais le vrai vtt c'est un tout autre rythme et un plaisir décuplé.

J'étais en manque de dénivelé et de descentes remuantes depuis un bon moment.

Sur les pentes de la Montagne Noire, j'ai été servi. C'est rude, mais ça fait du bien.

Caunes Minervois, de bon matin un samedi, un parking au milieu du patelin, c'est l'endroit classique pour débuter la balade.
Vent glacial, température proche de zéro surement. et huit personnes avec bonnets, moufles et polaire.
Martine, Alain, JeanMi, Jacques, Jérôme, Jean Luc, Raphaël et moi.



9h les gps montrent la voie à suivre.
Le programme est de 50 km avec 2000 D+ environ.
Chaque bosse c'est entre 300 et 400 m de positif. Y en a six environ, plus quelques côtelettes dissimulées par ci par là dans les sous bois.

La première montée se fait pas attendre et c'est tant mieux. Pour faire grimper la température il faut ça direct. Plein vent dans le nez, ça pèle, mais on se réchauffe vite avant d'enquiller sans attendre une bonne première descente sur le ruisseau de la Bonette. 
Terrain sec et idéal dans les sous bois.



Après un bout de route, on enchaîne avec une sacrée bosse bien rude. Le chemin laisse vite la place à un single bien pentu qui tire longtemps sur les cuisses. C'est mouvant sous la roue et le rendement en pâti, mais c'est aussi très bon pour retrouver ses marques musculairement. Très difficile à faire entièrement sur la selle avec deux ou trois passages au début qui demande un max d'énergie et une bonne technique.


En haut on souffle à peine pour se regrouper. La descente qui suit est facile et roulante Elle file à plat avant de perdre du dénivelé, mais c'est jamais de grosses pentes, et il faut s'employer à la pédale souvent pour relancer la vitesse

Sur la route en bas, on rejoint Citou pour remonter la piste classique. Pas de difficulté sur celle là, ça se grimpe bien. La piste se prolonge encore en haut pour aller chercher la descente du Château. 
Énorme celle là. Une des meilleures du coin. Technique et remuante c'est un régal d’enchaînements.



De retour au village, on goudronne un peu avant de prendre la piste pour gagner l'antenne relais.
Il y a plusieurs descentes depuis là-haut. On prend celle qui revient à Rieussec. Une spéciale d'enduro qui démarre sur des dévers de roches avant de s'engouffrer dans les sous bois rapides.
A ce niveau, et avant que ça plonge vraiment, y a de gros coups de pédales à filer pour se sortir des mini raidars entre les arbres, dont un en portage. 
Costaud la sortie comme je disais plus haut.

En bas, le calme revient pour rejoindre le village. Pour reprendre de la hauteur, c'est une bonne portion route plutôt facile, vers Montbonous et quasiment jusqu'à Castanviels ensuite. 
Le soleil nous accompagne maintenant. Les nuages restent bloquées sur le Pic de Nore pour l'instant.

Allez gaz vers en bas. Les bords du ruisseau de la Balbone offre une super descente très rapide et quasi rectiligne. La pente est pas très prononcée mais ça file vite pour peu qu'on lâche les freins. Très bonne celle là. Peu de difficulté technique, malgré qu'il faille rester vigilant sur quelques passages en surplomb.
Généralement, on peut descendre à plusieurs dans le même rythme et c'est très bon ça.
Vers le bas, on repasse le ruisseau pour une petite grimpette et repartir de plus belle vers le final qui revient au bas de la première descente du jour.



La première boucle est faite, cap vers Caunes maintenant. On remonte un peu et on ondule sur le super sentier en hauteur, qui court en parallèle de la route, 
30 bornes au compteur lorsqu'on se rapproche du point de départ.
Il en manque vingt pour faire le compte, donc on met un coup de cintre cap à l'Est pour entamer la dernière partie.
On s'en va taquiner les parcours de Trausse Minervois, un autre haut lieu du vtt dans l'Aude où le mode de roulage se fait uniquement en sentier hyper ludique. C'est un must touts les ans.

Le temps passe, la faim est pas loin. Une pause est toute indiquée autour d'une gariotte. 
Petit ravito rapide et bienvenu. 

La reprise tarde pas sur un très bon sentier pavé de rocaille. Un peu plus haut une variante sympathique et insolite sur laquelle on jardine deux minutes pour descendre en luge sur une vielle carrière et retrouver la bonne trace. Même Alain qui grogne parfois sur ces parties improvisées, est resté de marbre là !

Un bout de descente dans la garrigue nous envoie vers l'Eglise Notre Dame du Cros.
La bosse à venir un peu plus loin est pas des plus catholiques.



Un morceau de chemin, un superbe petit single et nous voilà au pied de la bosse de la carrière.
Argh !! Elle est archi connue, mais plus ça va celle là, moins ça va. Le début bien pentu est très instable sous les roues.
La suite après les deux ou trois virages, s'améliore mais ça grimpe sans cesse sur le chemin.
Et lorsqu'on vire à gauche sur un bonheur de single, les efforts sont pas finis. Sauf que dans un super sentier tel que celui là, c'est le top. Même si faut y mettre du jus pour se sortir des enchaînements parfois très techniques, c'est toujours excellent. 
Cette longue, très longue monotrace s'appelle La Planette par ici et ça dure un bon moment à mouliner.
Depuis le bas de la carrière, c'est quelques cinq km au total pour rejoindre le point le plus haut. Rude mais sensass à faire.

Sur le chemin, les nuages ont commencés à déborder les cimes et nous balancent un crachin neigeux maintenant. Malgré tout tant qu'on roule, même dans cette température de chambre froide, on ressent pas le froid. A noter que Jacques est en mode cuissard court. Balaise !!

Pour descendre un peu, on reste dans un sentier tout aussi remuant. Ça descend pas franchement, faut pédaler et garder une bonne vitesse pour passer au mieux sur les petites rocailles ancrées au sol.
On est en plein dans les circuits de Trausse Minervois.
Plus loin, c'est le passage proche de la tour donjon ou d'un vieux moulin et une petite descente dans des gorges au dessus d'un petit ruisseau.



On poursuit toujours sur plusieurs km sensass. Sentiers de partout, c'est la fête du vtt par là. Singles supers ludiques, secs, propres, bien nettoyés par les organisations du coin, des petites parties en toboggans de terre, cette partie du circuit est un bonheur à rouler. 

La trace nous ramène vers Notre Dame du Cros pour fermer cette superbe boucle qui termine bientôt notre parcours du jour.
Le crachin pluvieux s'accentue alors qu'il nous reste que deux bornes pour nous laisser glisser sur l'arrivée.

On retrouve les voitures à la même température que ce matin. Ça caille en ville, mais on a quand même le temps de faire la fête à la bière et au saucisson. Pour couronner le tout, rien de tel qu'une paire de galette à déguster au dessert.

Bon voilà, une bien belle sortie vtt en terre connue mais toujours aussi bonne.
Au chaud dans les bagnoles, on est bien pour rentrer rapidement.

Excellent tout ça!! 
Merci à tous pour la promenade, la trace, les bonnes choses et le plaisir partagé.
A la prochaine vite.


► Strava -           Reprise vtt - Caunes Minervois












































Causerie :

Taper la causette :-)