Activités Estivales

8 septembre 2009

Petit retour sur l'été vtt de juillet à septembre. 
Une saison généralement plus calme question roulage.
Un peu de vtt et quelques vacances ensuite pour se remettre en forme avant la reprise.

En juillet tout d'abord, il y a un rendez-vous vtt à ne pas manquer, la rando de Saint Denis, au pied de la Montagne Noire.
On y est allé en bon nombre cette fois encore, et je mettrai cette édition parmi une

des meilleures concernant le tracé.
D'habitude c'est excellent chaque année, eh bien c'était encore un cran au dessus je pense pour cette 12ème édition.
Concentration de plaisir à tous les niveaux, la randonnée vtt y trouve tout son sens avec tout ce qui fait le régal d'une belle sortie. Des monotraces en surnombre, dans les sous bois, dans les descentes ou sur le bord des lacs. Des bosses faciles à monter, larges pour la plupart et peu pentues qui vous emmènent vers d'autres descentes splendides, ou les enchainements sont somptueux.
Jusqu'au bout on se régale dans des sentiers.
Et quand le vtt est terminé, on continue les réjouissances autour d'un repas très complet sur la place du village.
Le bonheur perpétuel c'est en juillet du côté de Saint Denis. Rendez-vous en 2010.
_____________

Au mois d'août, c'était vacances, farniente, plage, apéros, vin vert, bière, vodka aussi à l'occasion et de petits repas légers bien sûr.
Un peu de sport peut être? Non pas trop... même pas du tout!!
Bref de quoi bien se reposer et reprendre des forces - du poids surtout – avant d'attaquer la rentrée.
_____________

Fin août, première reprise avec le monde du vtt.
Le duathlon de Saint Lys. 45km à vtt avant d'enchainer 6km en courant. 8 membres du club présents.
Ca démarre plein pot bien entendu et je suis rapidement largué comme c'était prévisible.
Très dur de se remettre dans le rythme. Malgré un parcours très roulant, j'en bave grave.
Un ravito à mi-parcours pour souffler deux minutes et on repart vers l'arrivée. Je roule à ma main et je finis plutôt dans le dur.
Passé la ligne, vu qu'on n'est pas obligé de faire la course à pied, je me gare gentiment à l'ombre et je cours vite vers la grillade.
Un peu de repos en attendant les autres qui sont tous en train de galoper.
Une reprise difficile sur cette petite rando, mais ça fait du bien de se remettre sur un vtt.
Un peu d'entrainement et la forme va revenir.
_____________

On passe à septembre, avec la rando des Pignons à Grenade. Une classique de la rentrée ou plein de monde se retrouve.
Onze MLA au départ, temps superbe, ambiance vtt (donc excellente).
On se met en mouvement peu après les inscriptions, et pendant une petite quinzaine de km,
le paquet de Maillons roule comme à la parade, tous ensemble.
Certes, le début de parcours était favorable à un roulage en groupe du fait qu'il soit totalement plat,
mais c'est assez rare un tel groupé et c'est une bien belle chose en plus de démontrer une belle mentalité.
J'imagine aussi que lorsqu'on double quelqu'un la notion de collectif doit être bien perçue.

Les premiers vingt km jusqu'au ravito sont très roulants, sans aucune difficulté, mais néanmoins ils sont intéressants et variés.
On s'ennuie pas que ce soit sur les chemins ou les quelques sentiers. Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer, c'est la superbe variante au bord de la Garonne qu'on avait le choix de prendre ou de court-circuiter.
Un single bien technique sous la végétation, à faire absolument.
Des passages sablonneux, des racines en travers, quelques petits raidars casse-patte et que du bonheur qui se tortille sur une paire de km.

Le ravito number one, bien garni pour se mettre au calme quelques instants, avant de repartir pour la deuxième partie du programme.
A la reprise ça accélère un peu et les groupes se forment.
Pour se mettre un peu dans le rouge, on traverse bon train le vignoble de Fronton.
Et puis tout droit vers une suite de circuit splendide. On s'attaque maintenant à une partie boisée avec du sentier en pagaille.
Ca monte, ça descend, ça virevolte pendant une grosse demi heure.
Quand on a l'impression d'en sortir par un bout de chemin ou de route, un peu plus loin, on recommence l'amusement de plus belle.
Sensass!
Jusqu'au ravito suivant (40ème km environ) on a droit à ces monotraces remplies de plaisir.
Bien trouvé et bien tracé. De la variété et des enchainements superbes.

Et chapeau au balisage au fait. Pas besoin de jardiner, ça tombe sous les yeux et on peut bien anticiper les changements de direction dans les parties rapides.

Passé la mastication de quelques abricots secs et propres sur eux, on remet les gaz pour la dernière partie très roulante.
Les vitesses atteintes sont parfois supérieures à celle des scooters. Au dessus de 40 à l'heure par endroits sur le bitume.
Y a intérêt à rester dans la roue des mobylettes  Sur les chemins roulants personne cause et les relances des voyous de devant font mal aux jambes.
Du coup, on se présente rapidement au village d'arrivée, deux heures trente après en être parti.
Ouf!! Il était temps que ça se calme.
C'était limite l'explosion sur la fin, la forme revient doucement et c'est agréable de retrouver de bonnes sensations.
Bon il est où le buffet??
Une table garnie vous accueille après l'effort. Grillade, chips, apéro etc. (sympa et tonique le petit cocktail vin rosé jus de pamplemousse)
avec en plus de la part du club voisin de Blagnac, un petit bonus champagne pour accompagner Charly qui fête un an de plus.

Tout ça nous a donné une Rando'nade très réussie avec un parcours renouvelé pour faire le plein de plaisir.
Bravo aux Pignons qui composent toujours au mieux. 
À la prochaine.

Causerie :

Taper la causette :-)