La Rando'Night

6 juin 2010

Les distractions du samedi soir sont vastes et variées. Boite de nuit, bistro, fête du village, partie de tarot, poker etc etc ou encore rester bien au chaud avec madame.
Et le vététiste dans tout ça?
Eh bien il pédale té! Surtout quand on lui propose une petite virée nocturne dans les bois.

C'était la première samedi dernier qui avait lieu dans les bois de Galembrun.


La Rando'Night bien nommée par les Pignons Voyageurs qui n'en sont pas à leur première manif vtt et ne sont pas des Bleus en matière d'organisation.
Allusion à peine voilée à l'EDF – traduisez Equipe de France (pour ceux qui sont pas au "courant" hihihi) -, qui s'est brillamment incliné face à la Chine hihihi, jusqu'où s'arrêteront-ils comme disait l'autre?

Bonne organisation des pignons donc pour cette première nocturne.
L'accueil se fait sur la place du village peu avant la tombée de la nuit.
35 équipes inscrites qui vont partir pour une ballade de 20 km environ avec comme compagnon de voyage l'indispensable road book sans lequel vous n'irez pas bien loin.

En dernière minute, une petite surprise drôle et bien dans l'esprit Pignonesque, il vous faut embarquer un œuf par équipe.
Et bien entendu le ramener entier à l'arrivée en le présentant à chaque point de contrôle.
Si vous le pétez, y en a à vendre y paraît sur les divers stands installés en forêt.

Horaire d'été oblige, les premiers départs se feront à partir de 22h.
22h13, on allume les phares pour notre équipe de Six Luminés.
Rémy et Christophe assurent le décodage des images et ça se déroule sans histoire, à peine un ou deux jardinages pour faire bonne mesure et ne pas rentrer trop vite.
Et puis, c'est avant tout un plaisir plus grand encore par rapport à ce qu'on fait en plein jour
de faire une nocturne et une façon de faire du vtt autrement, en groupe, pour se marrer un bon coup tous ensemble.

Les bois par là-bas, c'est pas plat. Un peu de dénivelé présent tout au long du parcours avec des petites côtes ou des raidillons plus piquants.
Plein de monde en pagaille comme toujours dans les bois, on se croise et se recroise bon nombre de fois sûrement.
Le road book est chargé de quelques énigmes, rébus et autres charades pour agrémenter un peu la ballade.
Quelques embuscades sont tendues sur certains passages avec des brumisateurs de grosse puissance complétés par quelques poignées de farine pour sécher tout ça.

La forêt de Galembrun se prête très bien à se genre de jeu de piste.
Sur un périmètre ultra réduit, on va tourner en rond pendant deux ou trois heures, repassant ainsi plusieurs fois dans certains passages.
Le terrain est sec, la température chaude, et l'ambiance au beau fixe comme toujours. 

Trois ou quatre points de contrôle pour s'assurer de la bonne santé des œufs
et un ravitaillement central avec tout ce qu'il faut pour se régaler. Surtout du nutella pour moi.

La partie finale ajoute encore un peu plus de plaisir sur ce long sentier descendant sauvage et étroit, il semble s'enfoncer dans les profondeurs de la forêt.
Espérons que tout le monde en ait profité.
C'est en fait juste avant de remonter sur l'arrivée ou vous avez droit à la bosse prise autrefois en XC.

Une fois passé la ligne, vous remettez l'œuf à sa place et vous pouvez profiter du petit graillou proposé.
On aurait pu penser qu'on allait avoir droit à une omelette, ça aurait fait passer les œufs explosés, mais non, pour la circonstance et avec cette nuit estivale, les grillades, le camembert à la braise et le petit vin indispensable étaient le bon choix.
Du tout bon en fait.

Bravo les Pignons et merci pour cette première Rando'Night.
On sera sûrement encore là pour les suivantes, pour faire quelques tourniquets supplémentaires et à volonté.
Bye bye

Causerie :

Taper la causette :-)