Raid Vtt Djerba Tunisie

26 octobre 2014

Première partie (J+8) 
Des images et des souvenirs qui tournent en boucle encore et pour longtemps. 
Un CR de cette belle semaine tunisienne. 

Plutôt que de faire tout d'un bloc, je vais faire en deux ou trois parties (plus facile à gérer dans le temps)
_______________


               Bonus photos de Jacques

Un dépaysement total, du vtt, du temps splendide, des copains, de nouvelles rencontres, un groupe festif, du partage d'émotions, et plein d'autres belles choses encore à découvrir au rythme des jours qui passent bien vite, lorsqu'on profite de ce séjour vacances vtt au soleil de la Tunisie.
Une aventure humaine de plus, pleine de richesse et de découverte.
Que du bon quoi !!

Ça fait 23 ans que ça dure. 
Ainsi donc, en octobre chaque année depuis 1992, entre soixante et cent vététistes ou accompagnants pédestres convergent vers le Sud Est Tunisien (Ile de Djerba) pour rouler ailleurs, autrement et varier le plaisir sous les roues.
J'en suis pas à mon premier raid là-bas (ni à mon dernier d'ailleurs). En 1996, on y est allé pour la première fois et puis ensuite une longue période d'abstinence on va dire.
En 2011 (20ème anniversaire, une occasion à ne pas manquer), je m'y replonge avec autant de bonheur.
Et puis 2014 on repart sur l'aventure pour la troisième fois.
Vivement la prochaine :-)

Huit jours complet du dimanche 19 au dimanche 26 octobre. 
Tiens au fait, qui organise tout ça ?
La Cyclerie - Pierre Rossé. Deux magasins vélos sur Toulouse.
Et pour chapeauter tout ce séjour qui demande une organisation conséquente, une équipe familiale et volontaire, forte d'une dizaine de personnes.
Le voyagiste coordinateur, c'est Fram.

Plusieurs vols aux départs de grandes villes françaises sont simultanés pour aller déposer tout ce petit monde (et les vtt n'oublions pas) sur l'Ile de Djerba.
Cette année, envol tardif le dimanche soir vers 21h de Toulouse. Formalités d'aéroport, temps de vol, transfert hôtel, installation etc, au pieu à 4h du mat. 

La boite de nuit de l’hôtel était fermée !! :-(




Depuis les premières éditions, l'Hotel Golf Beach est une valeur sure.  
Bord de mer, confortable et sympa, deux ou trois restos, boite de nuit, des bars un peu partout, la plage à vingt mètres, salon de thé, muscu, piscine, palmeraie, boutiques, et plus encore. 
Et avec de quoi préparer et stocker les vtt sans problème, tout est ok.

La logistique importante et l'équipe d'organisation se met en place dans le même temps.
Une dizaine de 4x4, 1 bus pour le transport sur le continent, des camions pour les vtt, 3 motos avec Pierre (moto coordination, ouvreur), Jean Marc (moto traçage), Olivier (pilote moto vidéo et assistance sur les étapes) et Yannick (caméra vidéo), Jean Paul (vélo traceur, fermeture parcours), 1 fourgon assistance ravitaillement avec Elyes, Francis & Francine pour les communications, liaisons radio et sécurité, Martine pour la partie administration, signatures, pointages, distribution des bons et mauvais points :-), Jorys pour les photos en vtt et l'informatique, Alex pour la partie speaker, Céline responsable protocole et marche, et Claude pour l'animation du groupe marcheur.

Dans le package qu'on vous remet, il y a des notes complètes concernant toutes les infos pratiques du déroulement du séjour, jour par jour, heure par heure, de manière à tout savoir sur tout et être toujours dans le bon timing au bon endroit au bon moment.
Bien sur en groupe, il vaut mieux respecter les horaires, sinon ça va vite devenir le souk.

Voilà tout est en place, on peut se lancer dans le vif du sujet avec un max de bonne humeur et un parfum d'aventure vers les senteurs de jasmin qui ne vont pas manquer durant la semaine.

Lundi - 1 ère Etape du Raid - 25 km



Le matin passé le petit dèj, tournée des bars ! Cool !! C’est-à-dire en fait, montage des vtt et retrait des plaques (proche du bar piscine) et apéro briefing présentation du Raid au bar de la plage (très bon tout ça comme entrée en matière).

Après le repas de midi (13h en France), lundi après midi on roule.
Mais avant faut signer la feuille, sinon vous allez vous faire pourrir par Alex, Martine et… et non c'est tout. Alex et Martine, mais c'est pas mal déjà :-)
Photo du groupe en tenue Raid devant l'hôtel avant de se mettre en grille de départ.
Au programme, rando découverte de l'ile.

Et pendant qu'on tourne la manivelle Chef, y font quoi les accompagnants, amis, famille, enfants, qui ne pédalent pas ?
En fait, c'est pas que pour le vélo ce Raid. Il y a en parallèle une formule marche qui est mise en place pour que les accompagnants puissent participer à la découverte du pays, des sentiers et des sites visités.
Des 4x4 se chargent du transport des pédestres et les déposent sur différentes parties des parcours vtt et tout le monde peut dans le même temps pédaler ou marcher vers l'arrivée et profiter ainsi des traces communes.


Bon sinon la partie vtt du jour est de 25 km environ. 


Une soixantaine de vtt au départ cette année. 12 équipes de vététistes sont constitués.
On est cinq dans la notre. Equipe des Ksour Toulousains, avec Marc, Stéphane, Guillaume, Pierre et moi.

Un seul mot sur le temps du séjour, soleil, soleil, soleil et soleil. Une semaine de ciel bleu et de chaleur bien supportable, même sur le continent au porte du désert sud tunisien.

Liaison groupée vers ARCOU. Deux ou trois km de route en bord de mer.
Vers 15h00 on démarre pour la rando découverte de 15 km. Roulage libre et à chacun son rythme.
Ça fait du bien de pédaler.





Trace tortueuse dans les pistes et les sentiers situés dans le Sud Est de l'ile. Beaucoup de parties sablonneuses et surtout parfois de longs bacs à sable ou faut savoir rester léger sur l'avant du vtt. Certains passages sont très durs à passer sur la selle.
Côté dénivelé c'est tranquille, on a fait environ 75 m de cumulé positif. Faut dire que le plus haut sommet de l'ile (dont j'ignore tout), doit pointer à 50 m d'altitude.

Pour le rythme de la balade, c'est chacun qui le voit à son envie, mais je dois dire qu'une fois lancé, devant on oublie vite qu'on est en balade tranquille et ça appuie de bon cœur.
On suit le fléchage couleur bleu. Pas évident cette couleur qui se confond bien souvent avec les sacs plastiques qui traînent au sol. L'impression de voir du bleu un peu partout sur les changements de direction, ce qui fait qu'on s'est permis à deux ou trois reprises de jardiner un peu, histoire de se mettre un petit supplément de roulage :-)
Bon c'est surtout par manque d'attention qu'on se plante.

Pour se planter, y a aussi les bacs à sable. Terrible pour les cuisses si on veut passer à tout prix. 



En tous cas, on s'amuse sans modération. Il y a des petits sentiers qui sont splendides à rouler.
On chemine tout en visitant le milieu naturel de l'ile, jusqu'à rejoindre le petit port de La Seguia.

Une fois tout le monde regroupé, on poursuit tranquille vers le petit port de pêche pour une pause photo, avant de regagner l'hôtel par le bord de mer. Vers 18h on peut profiter de la soirée à sa guise.
Une première journée idéale pour s'imprégner de l'ambiance djerbienne.
Soirée tranquille autour du repas et une bonne nuit de sommeil.

Mardi - 2 ème Etape du Raid - 55 km
Mise en place classique le matin, et rendez-vous 8h45 pour un autographe sur le cahier de départ. Pas la peine de signer à l'arrivée, même si certains parait il ont insisté pour le faire :-)


Rando découverte sur le versant le plus au sud de l'ile. Liaison groupée sur la route cotière pendant une petite dizaine de km pour relier le début de l'étape.

Départ pour une étape de 20 km. Les alentours de SEDOUIKECH et GUELLALA (village des Potiers) sur des sentiers et chemins qui serpentent joyeusement entre les palmiers et les champs d'oliviers.
A l'inverse de la veille, bien moins de sable et des parties un peu plus rocailleuses. Et on goute aux premiers dénivelés aujourd'hui, puisque 120 m de positif est prévu sur cette première partie.

Rythme tranquille au début et puis ça se met à remuer un peu plus vite rapidement pour naviguer à une allure sportive ensuite jusqu'au bout.
Décor plus ocre que la veille, ou le blanc du sable dominait. Sur la fin, une ou deux petites bosses bien corsées viennent mettre un peu de piment au milieu des oliveraies.
Le final sur le chemin qui longe la plage est superbe.
Comme à chaque fin d'étape, Elyes nous accueille sous le barnum avec des boissons.



12h c'est l'heure, direction le repas bivouac de CHEIKH TAB.
Un groupe de Tunisiens s'est employé les jours avant pour emménager un bivouac avec tables, bancs, parasols, et préparer toutes les saveurs locales pour apprécier pleinement ces instants typiques.
Un régal déjà ! Bonne ambiance et super initiative.

14h00 faut se remettre en selle. Oui oui faut signer la feuille.
Petite liaison groupée d'une paire de km pour rejoindre le départ de la deuxième et dernière étape du jour avec une rando par équipe de 13 km.
Départ des équipes toutes les deux minutes dans un ordre aléatoire au choix de Céline.
Comme le matin on va parcourir les chemins et sentiers, mais un peu plus proche de la mer 
cette fois, jusqu'à rejoindre la veille mosquée de BENI MAGHZAL.



Après le regroupement de la troupe, retour ensemble vers le Golf Beach pour terminer une belle journée d'excursion sur Djerba.
Un peu de temps ensuite à préparer les vtt au transport vers le continent, pour les 3 étapes montagneuses qui nous attendent dans le Sud Tunisien et puis, du bon temps à l'apéro, et à la soirée à l'hôtel.  



A suivre...
Le continent, TATAOUÏNE, les Ksours, DOUIRET, CHENINI, le top, le must !!
_______________

Deuxième partie (J+10)
3 jours dans le Sud Tunisien, aux portes du Sahara
Le top du Raid !!

Mercredi - 3 ème Etape du Raid - 35 km
6h30 le matin, faut faire le plein au petit déjeuner. Vers 7h30 on taille la route en convoi avec bus, 4x4 et véhicules d'organisation. Les vtt sont déjà parti. Deux heures de route environ pour arriver à destination.
Cap vers la Chaussée Romaine tout d'abord (pont qui relie Djerba au continent tunisien) et on quitte la mer pour s'enfoncer vers le sud, l'intérieur des terres et relier Tataouïne.  
Traversées d'immenses plantations d'oliviers, coupées par des routes rectilignes et quelques rares habitations sur ces décors arides et bien lumineux.
Relief quasi plat sur cette partie de trajet, on aperçoit au loin les petites montagnes qu'on doit rejoindre pour arriver jusqu'à cette grande cité reculée au seuil du désert.

Un passage en ville où on sera à l’hôtel le jeudi soir et on poursuit la route. Le profil change maintenant, y a des bosses un peu partout et donc des descentes oui.
La route empruntée par le convoi s'élève ainsi rapidement vers Ksar Ouled Soltane. Superbe village!! 



C'est notre premier point de chute pour visiter cette enceinte fortifié des plus typiques de la région. Pause café et thé au centre de la grande place, en plein milieu des ksours (greniers de stockage des récoltes). Impressionnant !
Bon c'est splendide cet endroit, le soleil illumine impeccablement tout les édifices construits sur plusieurs niveaux.
A voir absolument et vu qu'on est en altitude (450 m environ), sur les extérieurs du village vous  avez un bon visuel des vallées et montagnes environnantes.



Après cette superbe contemplation, retour au bus pour achever d'arriver très vite au point de départ de l'étape.
Les vtt sont bien là, prêt à dérouler les km. Montage rapide, préparation, briefing de Pierre, signez là svp, et c'est parti pour le premier roulage vers 11h du mat.
Beau temps chaud, mais toujours un petit vent fort agréable sur les hauteurs.

Allez gaz !! 35 km au menu, de KSAR OULED SOLTANE à DOUÏRET – 500 m de D+
La première partie c'est une petite trace de chauffe on va dire. 10 km pour rejoindre SEDRA. Mais on est dans du très bon sur cette entame du jour. Des petites pistes rapides de sentiers ondulants et joueurs, quelques surplombs sur les hauteurs, on déroule entre les versants des collines. Profil très irrégulier, on s'emploie à rouler et on y met de l'énergie encore.



Une première descente très technique au deux tiers du parcours, c'est bon ça, un petit régal tout simplement, avant de passer la route pour la partie finale.
On est prévenu qu'il y a une bosse copieuse pour l'arrivée au village.
Effectivement on a vu ça ! Grimpette sur piste pas trop méchante sur le premier km, mais sur le dernier ça se corse et sur le final ça pique aux jambes avec des raidars sévères dans les épingles.
Personne était à l'économie je crois !!

Arrivée dans ce petit village troglodyte sensass. Alex comme à chaque arrivée d'étape nous attend avec le mégaphone d'une main et le cahier des prénoms dans l'autre. Elyes fidèle au ravito sous le barnum. Tiens ça me fait penser que deux ou trois olives seraient les bienvenues sur les arrivées. Bon je dis, j'dis rien hein !!
En altitude de nouveau, on a de quoi faire quelques belles photos sur les participants qui arrivent de la vallée tout en bas, en suivant la progression au fil de la bosse. Une petite caravane de moutons, chèvres, ânes etc déambule tranquillement dans la plaine en contre bas.


Toute la troupe de vtt arrive au fur et à mesure, ainsi que les marcheuses, et la pause casse croute est lancée.
Repas lunch paquet. On s'installe là où on veut et où on peut surtout. Le soleil est gaillard maintenant, vaut mieux trouver un peu d'ombre dans les petites habitations désertes.

13h30 on remet les mains au cintre pour la suite du parcours.
Petite descente en sortie du village (c'est ce qu'on a monté deux heures avant) et on bifurque peu après pour dérouler quelques pistes et serpenter quelques sympathiques monotraces.
Ça roule plutôt nombreux sur le début du circuit. On a une petite bosse à passer un peu plus loin, avant de se mettre sur un profil légèrement descendant  et très roulant qui va durer une bonne douzaine de km.



Des pistes à rallonge qui hausse le rythme rapidement. On se retrouve à six autant que je me souvienne et puis ensuite quatre seulement avec Marc, Alain, et Roberto.
Argh !! Que des types qui appuient fort et longtemps.
Marc je le connais depuis assez longtemps et on a déjà partagé le plaisir du Raid tunisien en 2011.
Alain et Roberto, font parti des nombreuses rencontres qu'on peut faire au travers de ces séjours enrichissants.
Un petit mot sur tous les deux avec qui j'ai eu plaisir à rouler.
Alain Dithurbide, coureur pro des années 80 qui a fait un Tour de France en 84, a aussi participé au Tour de Tunisie de l'époque. Et il continue de courir sur Tarbes à haut niveau, en plus de gérer un magasin de cycles sur place.
Roberto c'est aussi un vélociste sur Grenoble, magasin Happy Bike et adepte de l'enduro à vtt.
Au plaisir une prochaine fois peut être de se retrouver en selle ou ailleurs.




Durant tout le périple, chaque jour, la logistique d'organisation est déployée.
Pierre à moto, navigue sur le circuit et veille les passages des différents participants, prend des photos aussi, conseille sur le roulage à venir.
Olivier et Yannick en moto vidéo, captent au mieux les instants remuants sur tout le raid.
Jorys mitraille au téléobjectif et pédale aussi pour saisir au mieux tout ce petit monde en selle.


Les 4x4 sont présents sur les passages de route ou en d'autres points des parcours. On entend Alex qui parle de sa voix fluette parfois.
Jean Marc balise au devant, Jean Paul ferme le parcours en vtt et tout se déroule au mieux chaque jour.

Bon sinon revenons sur nos montures un peu pour apprécier cette première étape. Nous voilà donc encore au milieu du désert avec le vent dans le pif, et à une allure de course sur piste.
Je suis pas spécialement étudié pour cet exercice avec mon gabarit, donc je suis pas trop à la fête et il me tardait que la séance s'arrête, mais c'est long cette douzaine de bornes de piste. Le paysage je vous en parlerai pas trop et les photos j'en ai pas fait une sur cette portion :-). Mais enfin, c'était une belle partie de manivelles.

Les pistes nous approchent bien vite de la partie finale et on voir déjà les grandes collines ou (petites montagnes) à gravir bientôt.
La caravane des vtt traverse une route, puis une autre (ravito sur celle là) et sans transition, nous voilà au pied de la bosse.
Il faut grimper tout là-haut par une belle monotrace rocailleuse la plupart du temps, avec un petit passage en portage au milieu sur des grosses marches et des parpaings de rochers sur dimensionnés.



Je retrouve dans ces parties techniques ce que j'ai l'habitude de faire durant l'année et du coup je suis plus à l'aise que dans la plaine.
La bosse est gaillarde mais ça passe bien. Tout là-haut, juste en dessous de cet autre magnifique village troglodyte, c'est encore une splendeur visuelle.
On bascule avec Roberto dans un final sensass sur sept ou huit km de pur vtt, technique et accrocheur. Successions de petites montées et descentes qui favorise le pilotage. Quasiment que des sentiers. On tourne et retourne entre les collines, on descend dans les petits oued asséchés. C'est extra par ici pour rouler et on en profite un max.



Sur le final, on revient sur Jean Marc qui achève de baliser la dernière bosse. Rapidement gravie, sans difficulté majeure, on aperçoit l’arrivée en bas et plaqué sur la montagne en face, le village de Douïret. La couleur ambiante c'est l'or bien sur, tellement c'est baigné de soleil qui commence à descendre. Splendide encore !


Petite descente finale et on passe la ligne au pied de cette petite cité troglodyte haut perchée.
Une super fin d'étape bien variée, et une trace globale déjà très bien pour un premier contact avec le désert.


Avant de monter vers le vieux village,  on a le temps de profiter de la vue, en attendant que tout le monde se regroupe.


Douïret c'est un vieux village berbère admirable. Le nouveau village dans la plaine et l'ancien sur le surplomb rocheux. L'ultra blanc de la mosquée, contraste avec les bruns ocres dominants.
Habitations troglodytes très nombreuses qui s'étendent sur plusieurs versants des collines.



C'est ici qu'on va passer la nuit. Une super nuit de bivouac, dans des chambres taillées dans la roche, tout a été soigneusement restauré et c'est un plaisir de découvrir ces petits nids douillets.


Si on ne l'a pas vécu, de l'extérieur du vieux village à l'aspect vieilli et marqué par les temps, il est difficile d'imaginer un hôtel aussi charmant. Coup de cœur en découvrant cet endroit remarquable. Le top du séjour pour moi. Les hôtels traditionnels c'est bien, mais là c'est une autre dimension qui nous attend.




Une fois installé et remis en forme, un bon repas traditionnel et une nocturne animée par un groupe berbère local, et qui se poursuit ensuite tard dans la nuit, pour finir au rythme des musiques disco importées.

On attend avec impatience la vidéo qui a capturé très certainement un grand show plus ou moins en solo de Stéphane en très grande forme. Inoubliable cette soirée à Douïret et fantastique.
Joie et bonne humeur partagé bien loin de tout, au milieu du désert qui rend les nuits très fraîches parfois, mais la chaleur du groupe est bien supérieure. C'est une super réussite. Bravo !

Je sais plus à qu'elle heure on se couche, mais la nuit a été bonne. 









Jeudi - 4ème Etape du Raid - 35 km

Au petit matin, on redécouvre le village qui s'illumine. Toujours autant de lumière et de plaisir.
Petit déjeuner, rangement des bagages, récup du vtt qui a passé la nuit à la belle étoile, un peu plus bas.
8h30, si vous avez pas signé vous êtes à la bourre, car ça démarre.
Une étape dite classique, et quasi obligée par ici. 
De DOUÏRET à CHENINI avec 20 km pour débuter.
On contourne le village avant de remonter un peu juste au dessus et traverser le long des vielles habitations.




A la sortie c'est un régal de trace qui se dessine. Des passages techniques et remuants, avant un final rugueux sur la roche pour finir d'escalader la pente.
On parcours ensuite les reliefs accidentés des plateaux tunisiens. Des pistes ou des sentiers sans grandes difficultés, on profite au mieux du roulage matinal, sans être comme d'habitude dans une allure faiblarde. 
Sur la dernière partie, on quitte la piste pour tirer un peu plus droit dans la pente sur un sentier rugueux. Ça passe mais faut y mettre du jus, sinon c'est le portage poussage. La sente s'élève encore un bon moment avant de se retrouver au point culminant.
Toujours en monotrace, on se régale à sillonner entre les rocailles. La descente finale approche rapidement.



Olivier et Yannick sont déjà positionnés proches de la série de marches et de dalles qui entament le début du plongeon. 
On a le choix de les contourner avec un virage en épingle ou de tirer droit dedans, ce qui reste le plus fun à faire.
Allez gaz vers le bas sans sommations et non stop. Ça bouge épais un peu partout surtout au début. Y a des passages costauds sur les gros pavés. Quelques fois on est pas très loin du petit précipice sur la gauche.
La deuxième partie est un peu moins pentue, mais toujours aussi vibrante et pour finir, toute une série de virages en épingles pas toujours évidents à négocier.
En tous cas, ça me plait toujours autant, et ça fait deux fois que je la fait celle là.
En bas on n'a plus qu'à filer quelques coups de pédales pour rejoindre l'arrivée sous le village de Chenini.



20 km appréciables encore pour cette liaison incontournable du Raid dans cette région.
Comme à chaque fin d'étape, Stéphane pique un roupillon en attendant que ça reparte.

Rassemblement de tous petit à petit, avant le départ en groupe vers le village et un peu plus loin ensuite, pour rejoindre la Mosquée isolée qui abrite les Tombes des Géants. 

Endroit encore agréable à visiter. Le minaret est penché, il y a un peu plus haut sur la montagne une ou deux tombes ou caveaux. Et toujours cette blancheur impeccable qui tranche avec la couleur locale.
L'intérieur de l'enceinte de la mosquée abrite un cimetière ou ce trouve ces tombes dites des Géants ou des 7 Dormants aussi.




Passé la visite et les explications d'un guide, on se remet en selle pour finir l'étape en liaison groupée vers Tatouïne.

Mais avant, on a droit à un splendide sentier à flanc de montagne qui ferait un superbe final d'étape. Visuel splendide sur ce défilé naturel, et au bout un morceau de descente bien escarpée.


Une fois redescendu dans la plaine, on rejoint le bitume pour une douzaine de km tranquille en convoi et achever d'arriver à l'hôtel Sangho de Tataouîne en fin de matinée.
Une belle matinée complète de roulage.


La suite de la journée après le repas de midi sera libre au choix de chacun, pour profiter au mieux de l'après midi détente.



Sieste, petit tour en ville pour quelques achats et retour en soirée à l’hôtel pour être à l'heure à l'apéro par exemple, c'est un bon programme.
On est bien encore par ici !



La soirée s'achève pas trop tard, faut aller roupiller un peu.

Demain dernier jour sur le continent avec encore de belles choses à découvrir certainement.

A suivre...
GHOMRASSEN, l'étape finale, les deux derniers jours sur l'Ile pour une belle fin de semaine tunisienne
_______________
Troisième partie (J+12)
Le temps passe vite en parcourant les étapes, l'immersion dans le désert se poursuit, 
ça sent un peu la fin oui..., mais il reste de belles choses à vivre.

Vendredi - 5 ème et dernière Etape du Raid - 35 km

TATAOUÏNE - GHOMRASSEN
Les deux jours avant étaient top, ce dernier run sera encore meilleur. Toujours aussi bon visuellement, et surtout d'un point de vue purement vtt encore au-dessus.
700 m de dénivelé positif en plus, c'est de bon augure pour profiter d'un parcours vallonné et au profil orienté plus raide. 
Pour ceux qui veulent faire plus léger, une variante court circuit est prévue, elle permet de shunter les premières difficultés.



On quitte l'hôtel Sangho vers 8h. Tout le monde bien discipliné, personne à omis de signer.
Un petit bout de liaison pour s'éloigner de quelques centaines de mètres de la ville et Pierre nous rassemble pour le briefing.
La trace est visible à droite et elle file vers là-haut d'entrée. Pas de préliminaires, ça va chauffer vite. 
Tiens le temps est à peine nuageux ce matin sur Tataouïne. Mais ça va pas durer, le soleil va vite se dévoiler et reprendre de belles couleurs.


C'est parti pour tout le groupe.

L'animateur du jour c'est Pascal (Cycl'Olmes dans l'Ariège). Encore un vélociste qui met le feu au paquet.
On fait ce qu'on peut derrière :-)
La bosse est pas très longue et sur les hauteurs, les sentiers arrivent bien vite pour notre plus grand bonheur.
Ça descend un peu dans la plaine sur un bon petit morceau technique. 
On roule à cinq ou six avec Stéphane, Marc, Roberto, Alain et Pascal qui file devant, même si parfois au gré des difficultés on s'éparpille un peu.
En tous cas, le parcours est sensass. Beaucoup de single à dévorer, jamais plat, c'est excellent. 




Quelques petits portages et des morceaux de descente bien accidentées. 

On descend dans des oued arides pour remonter en face, on traverse ou on longe des petites parcelles d'oliveraies sur des champs en terrasse parfois. 
Du très bon pilotage partout.
Et pour accompagner la balade sportive, de jolis panoramas à 360 degrés quand on passe sur les sommets.
On croise parfois un Ksar abandonné ou une petite Mosquée reculée au milieu de nulle part.


Pour s'accorder des pauses au soleil, de petits ennuis inhérents au vtt dans les caillasses se font sentir aujourd'hui, avec une série de crevaisons et dégonflages à tour de rôle dans le groupe. Ça chambre un peu du coup :-) 


Une quinzaine de km pour rejoindre TLELET. Peu de monde dans les villages en général, quelques groupes d'enfants qui vous encouragent. Le circuit continue sa progression et mélange inlassablement le plaisir de rouler varié. 
Village de MRABTINE, un ravitaillement. On fait la pause avant d'attaquer la dernière partie. Il nous reste dix km pour terminer.


Va falloir bosser à la reprise, la dernière difficulté est assez longue et rude au début avec un ou deux passages en portage, mais jamais bien longs. 
Les 5 derniers km de l'étape c'est un profil descendant pour repartir plein gaz sur les pistes qui s'ouvrent à près de quarante à l'heure. 
Comme souvent sur les trois jours, vent de face bien sur !! Je me cale bien derrière un grand et j'arrive à suivre :-)



Le bonus spécial fin de raid nous attend tout proche du village d'arrivée. La trace bifurque soudain sur la droite, dans un sentier qui vous précipite dans un superbe canyon invisible depuis la piste. 
Une vraie perle du désert spécialement dédié au vtt pour le coup..
Une descente sur plusieurs petits niveaux qui dégringole dans ce défilé naturel. Sentier splendide pour terminer admirablement cette étape délicieuse en tous points.



Une fois posé le vtt, je suis remonté un peu plus haut sur les rochers qui surplombent ce grand cirque. Vue imprenable, très bel endroit !!
Les palmiers sont remplis de dattes pour les gourmands de passage, et en se promenant dans les cavités rocheuses situées toutes proches, on peut y voir des peintures rupestres.

Tout le monde se retrouve peu avant midi pour rejoindre le centre du village de Ghomrassen, réputé pour ses pâtisseries entre autres.
On va rejoindre le restaurant pour déjeuner.
Les camions attendent les vtt préparés et emballés.

On profite du repas tranquillement à l'ombre des terrasses et au pied des cascades artificielles. 



A la fin du repas, devinez qui c'est qui pionce encore.
Regroupement en silence dans l'arrière salle, Stéphane est allongé bienheureux sur le sofa. On est pas bien là ??! Et gros réveil en fanfare pour lui souhaiter un excellent anniversaire. Faudra voir la vidéo pour se faire une idée.


En milieu d'après midi, on reprend le bus pour le retour sur l’île en passant par MEDENINE cette fois.
Samedi - Jour 6

Au coucher du soleil, on repasse la Chaussée Romaine pour la fin du séjour continental et le retour sur l'Ile de Djerba.
Repas en soirée, détente dans les salons bars et une bonne nuit de rêve à suivre.

Programme libre, pas de vtt prévu. sauf pour ceux qui veulent un petit supplément. Pierre vous emmène faire une mini tournée sur les sables djerbiens.
Possibilité de faire le tour des Souks sur MIDOUN ou HOUM SOUK la capitale.
Pour moi et quelques autres, on accompagne Elyes à Midoun pour effectuer quelques emplettes supplémentaires dans les galeries marchandes et les diverses échoppes locales.




Après midi plage, farniente, remballage du vtt.
La soirée arrive vite et débute par la cérémonie de clôture vers 18h30. Tout le monde se retrouve en boite. 



Passage en revue des membres de l'équipe organisatrice, remerciements appuyés de tous, des récompenses diverses pour souligner l'aventure et les anecdotes qui ont rythmé le voyage et le quotidien des participants, une semaine de vécu et de ressenti relaté par Pierre et autant de joie que de bonne humeur pour toute l'assemblée.


Une bien belle semaine qui se conclue là, tout en dégustant un cocktail apéritif avant de passer au restaurant. 
Buffet géant à venir. Extra !! 










Dimanche  - Dernier jour
On quitte le sol de Djerba vers 21h pour deux heures de vol.A chaud on est toujours tenté de dire que l'édition qu'on vient de vivre est la mieux de toutes, c'est humain, et les souvenirs immédiats sont toujours dominants.
J'aurais peut être d'autres souvenirs marquants à noter ici ou là, mais en attendant, je me suis régalé partout encore. Et comme c'est le cas de tout le monde du reste, je me permet de l'écrire pour tous.
Un grand remerciement pour toute l'organisation. 
Que ça continue. 
Et un salut bien amical et sympathique à toute la troupe. C'était superbe !

Au plaisir...

Toutes les bonnes choses ont une fin. Pour mieux recommencer ensuite.
Le départ est programmé vers 16h de l'hôtel, on a une bonne partie de la journée libre encore. 
Le temps sur ces deux derniers jours semble s'être considérablement ralenti, par rapport à la semaine furtive qui est s'est enchaînée intensément.

Retour au pays en ayant fait le plein d'aventures et d'images. 

Des trois que j'ai pu faire, je les laisse volontiers sur un même plan, haut placé dans un plaisir omniprésent. 
On a parcouru des étapes plus courtes et moins chargées en roulage que sur certaines années, mais qui permettent de profiter malgré tout pleinement de superbes sensations.
Les trois jours dans le désert restent le must de la semaine, avec cette fois des circuits qui allaient crescendo dans le côté visuel, les décors, la beauté globale et enfin le plaisir de rouler.

Mais le mieux pour s'en rendre compte, c'est encore d'y participer.
_______________

Infos pratiques et complémentaires sur le Site du Raid
En attente des photos et vidéos organisation. De belles images encore certainement.

GHOMRASSEN




KSAR OULED SOLTANE




DOUÏRET




Dans le SUD TUNISIEN




CHENINI



























Causerie :

  1. Bravo Yves! Belle initiative! Je te rejoins totalement sur tes commentaires concernant le Raid: c’était magnifique comme toujours (j'en suis à mon 13è). Tres belles photos également! A ce sujet une petite idée pour ceux qui viendrons sur ce site: nous avons tous fait + ou - des photos. Il serait intéressant de les partager. Il suffirait de les stocker sur un site de partage et de mettre le lien sur le forum de l'organisation http://www.raid-vtt-tunisie.com/
    C'est ce je je vais faire... dès que j'aurais mis un peu d'ordre dans mes fichiers ;)
    A bientôt peut-être sur le prochain.
    Jacques M (N°68)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Jacques
      Oui j'ai prévu aussi de mettre un lien sur leur forum, pour le partage photo et video
      A bientôt

      Supprimer