Trace du Sanglier

12 juin 2005

Hymne à la joie ou Aude au Vtt ?

C'est un peu ce qu'on à fait dimanche dernier à la Trace du Sanglier. 

Un parcours tout acquit au plaisir du vttiste. Un petit bled près de Carcassonne, cerné par les collines, Palaja qu'il l'ont appelé, et tout part de là. 


Le club local propose ce raid depuis plusieurs années déjà. Un circuit fameux avec un paquet de singletracks bien amusants tout le long. Un peu plus de 1000 concurrents au total pour soulever la poussière des Corbières et croquer à pleines dents dans les tranches de jambon coupées au sabre du premier ravito. 

Des pistes en tout genre, avec des bosses pas trop dures, quelques coups-de-cul bien raides mais surtout les principales descentes sont superbes, tantôt techniques tantôt rapides. On en redemande. Quelques tout droits garantis quand on est un peu trop optimiste.
La monotrace finale est tout simplement fabuleuse. Elle démarre au dernier ravito et s'arrête environ à 1 borne de l'arrivée, ça fait à peu près 12 km bien tassés au compteur. Précisons que pour apprécier pleinement cette partie, il faut avoir la voie libre, ce qui n'a pas été toujours notre cas, mais on n'en a quand même bien profité et à bonne allure dans l'ensemble.





On alterne les passages en crête, les petits bouts de descentes, les raidillons casse-pattes ou encore les enchaînements rapides entre les genièvres. Et surtout on pouvait admirer la superbe vue sur toute la vallée de l'Aude et la région environnante.
L'ultime descente dans le bois, ça penche généreusement et c'est tout en glissade avant de terminer dans un sous-bois magnifique où s'il reste un peu d'énergie, on pouvait mettre du gaz pour bondir entre les enfilades d'arbres. 



Le podium d'arrivée, le tee-shirt offert et à table pour le repas copieux qu'on avait eu la bonne idée de réserver au départ. 
Point de fréginat, la spécialité locale qui n'a pas été servi; sniff! Heureusement compensé par des salades diverses, cochonnailles multiples et grillades variées. Le tout à volonté bien entendu.
Quelques petits soucis au niveau du balisage qui était imprécis à plusieurs reprises et un kilométrage inexact qui faisait seulement 73km au lieu des 80 annoncés. C'est une constatation qui revient sur plusieurs organisations et même si ce n'est pas essentiel c'est un peu dommage.



Un petit mot sur Rémy de Lasserre qui roule avec nous depuis quelques randos. Son petit doigt l'a lâché sur un faux-bond si l'on peut dire, dans la dernière descente où il se l'est mis à l'envers. Bon rétablissement. 

Enfin, pour le club, une délégation de 5 Maillons Libres au départ parée des nouveaux maillots qui sont enfin visibles et toujours aussi lisibles de loin et c'est tant mieux vu qu'on roule un peu éparpillé.


Comme d'hab j'ai tourné des manivelles avec un type qui me fatigue, pas moyen de souffler, y a pas de bouton off ou d'aire de repos chez lui. 
Bon on s'est bien régalé et un paquet de monde a pu voir la mascotte sous le camelback.

Palaja ça continue mais seulement en 2007 maintenant.


Causerie :

Taper la causette :-)